Oxycodone Sandoz 80mg

Oxycodone Sandoz 80mg

Oxycodone Sandoz 80mg

Ingrédient actif:  Oxycodone

Sandoz S.p.A. - Italia
En stock
€17.12 / pilule
  • Acheter 56 pilules pour €12.61 / pilule et économisez 26%.
  • Acheter 84 pilules pour €10.81 / pilule et économisez 36%.

Oxycodone est indiqué dans le traitement des douleurs sévères qui ne peuvent être correctement traitées que par des analgésiques opioïdes forts; en particulier dans les douleurs d'origine cancéreuse.




Informations générales

Oxycodone Sandoz 80mg est un analgésique stupéfiant très puissant dérivé de la thébaïne. Il appartient à la famille des opioïdes. Développé en 1916 en Allemagne, il est prescrit pour soulager les douleurs modérées et sévères.
L’oxycodone est un agoniste opioïde pur dont l'action thérapeutique principale est l’analgésie. Les autres membres les plus connus de la classe des agonistes des opioïdes sont la morphine, l’hydromorphone, le fentanyl, la codéine, et l’hydrocodone. Leurs effets pharmacologiques sont l'euphorie, le sentiment de relaxation, la dépression respiratoire, la constipation, le myosis, l’anxiolyse et la suppression de la toux, aussi bien que l'analgésie. Comme tous les analgésiques agonistes des opioïdes, l'augmentation des doses augmente l'analgésie, à la différence des analgésiques mélangés agonistes/antagonistes ou non-opioïdes, où il y a une limite à l'effet analgésique avec l'augmentation des doses. L’oxycodone n'a aucune dose maximum définie.

Indications

Indications d'utilisation

  • Douleur sévère
  • Douleur cancéreuse

Indications thérapeutiques

OXYCODONE SANDOZ est indiqué dans le traitement des douleurs sévères qui ne peuvent être correctement traitées que par des analgésiques opioïdes forts; en particulier dans les douleurs d'origine cancéreuse.

Posologie

Comme pour tous les médicaments antalgiques, la posologie doit être adaptée à l'intensité de la douleur, à la quantité d'antalgique prise antérieurement et à la réponse clinique de chaque patient. La posologie initiale recommandée est de 10 mg de chlorhydrate d'oxycodone administrés à 12 heures d'intervalle. Cependant, votre médecin vous prescrira la posologie nécessaire pour traiter la douleur.
Les patients ayant déjà pris des opioïdes peuvent commencer le traitement avec des posologies plus élevées compte tenu de leur expérience préalable des traitements par opioïdes. Pour le traitement de douleurs d'origine non maligne, une posologie journalière de 40 mg de chlorhydrate d'oxycodone est généralement suffisante, mais des posologies plus importantes peuvent s'avérer nécessaires.
Les patients souffrant de douleurs cancéreuses ont généralement besoin de posologies allant de 80 à 120 mg de chlorhydrate d'oxycodone, et même jusqu'à 400 mg dans certains cas.

Effets secondaire possible

Les effets indésirables les plus fréquents aux doses habituelles sont la constipation, la somnolence, des sensations vertigineuses, des maux de tête, un prurit, des nausées et vomissements.

En cas d'administration chronique, la constipation ne régresse pas spontanément et doit donc être prise en charge. En revanche, somnolence, nausées et vomissement sont en règle générale transitoires et leur persistance doit faire rechercher une cause associée.

Fréquent

  • Anxiété;
  • état confusionnel;
  • dépression;
  • insomnie;
  • nervosité;
  • troubles de la pensée;
  • cauchemars;
  • plus spécialement chez le sujet âgé, avec éventuellement hallucinations.

Peu fréquent

  • Agitation;
  • labilité émotionnelle;
  • troubles de l'humeur;
  • hallucinations;
  • diminution de la libido;
  • pharmacodépendance.

Contre-indications

Ce médicament ne doit jamais être utilisé dans les cas suivants:

  • enfant de moins de 18 ans;
  • hypersensibilité connue à l'oxycodone;
  • bronchopneumopathie chronique obstructive sévère;
  • asthme bronchique sévère;
  • dépression respiratoire sévère avec hypoxie;
  • taux élevé de dioxyde de carbone dans le sang;
  • iléus paralytique;
  • coeur pulmonaire chronique;
  • allaitement;
  • association à la buprénorphine, la nalbuphine, la pentazocine, la naltrexone et le nalméfène.

Précautions

L'oxycodone doit être utilisé avec précaution dans les cas suivants :

  • Hypovolémie
  • Insuffisance rénale
  • Chez l'insuffisant respiratoire
  • Chez les patients présentant une insuffisance hépatique
  • Chez les personnes âgées ou fragilisées
  • Constipation ou un syndrome occlusif
  • Traumatisme crânien

Mises en garde

En cas d'utilisation prolongée et répétée, le patient peut développer une tolérance au médicament et avoir besoin d'augmenter progressivement les doses pour maintenir l'analgésie.

OXYCODONE SANDOZ, comme les autres opioïdes, doit être utilisé avec précaution chez les patients présentant des antécédents de toxicomanie ou d'alcoolisme. Cependant ces antécédents ne contre-indiquent toutefois pas la prescription d'oxycodone si celle-ci apparaît indispensable au traitement de la douleur mais une surveillance particulière du traitement est recommandée.

L'utilisation prolongée de ce médicament peut entraîner une dépendance physique et un syndrome de sevrage peut apparaître lors d'un arrêt brutal du traitement. Le syndrome de sevrage est caractérisé par les symptômes suivants: bâillements, anxiété, irritabilité, frissons, mydriase, bouffées de chaleur, tremblements, sudation, larmoiement, rhinorrhée, agitation, convulsions, insomnie, nausées, vomissements, crampes abdominales, diarrhées et arthralgies.

L'apparition de ce syndrome de sevrage sera évitée par une diminution progressive des doses.

Grossesse et allaitement

Grossesse

En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique du chlorhydrate d'oxycodone lorsqu'il est administré pendant la grossesse.En fin de grossesse, des posologies élevées, même en traitement bref, sont susceptibles d'entraîner une dépression respiratoire chez le nouveau-né.

Au cours des trois derniers mois de la grossesse, la prise chronique de chlorhydrate d'oxycodone par la mère, et cela quelle que soit la dose, peut être à l'origine d'un syndrome de sevrage chez le nouveau-né avec irritabilité, vomissements, convulsions et létalité accrue.

En conséquence, l'utilisation du Oxycodone Sandoz est déconseillée au cours de la grossesse.

En fin de grossesse, en cas de prises ponctuelles élevées, de traitement chronique, voire de toxicomanie, une surveillance néo-natale doit être envisagée, afin de prévenir les risques de dépression respiratoire ou de syndrome de sevrage chez l'enfant.

Allaitement

L'oxycodone peut être excrété dans le lait maternel etengendrer une dépression respiratoire du nouveau-né. En conséquence, OXYCODONE SANDOZ est contre-indiqué au cours de l'allaitement.

Conservation

Conserver Oxycodone Sandoz 80mg à une température ambiante entre 15 et 25 °C. Mettre à l'abri de la lumière et de l'humidité. Evitez de garder les médicaments dans la salle de bain. Gardez tous les médicaments hors de portée des enfants et des animaux.